Viva Colombia #2 Cartagena y Isla Grande

Un retour en Catamaran plus calme que l’aller, nous avons à nouveau transité par l’île de San Andres avant de nous envoler pour Carthagene … Splendide ville fortifiée sur la côte Caraïbes à l’histoire riche et au combien intéressante … 

Mae et moi, n’étant pas très branchés villes, nous pensions y rester un ou deux jours avant de reprendre notre route … 

Au final, nous y avons passé plus d’une semaine durant laquelle nous avons exploré, pendant 3 jours, l’authentique Isla Grande à 45 minutes de lancha (petit bateau à moteur initialement utilisé par les pêcheurs). Nous avons apprécié nous perdre dans les ruelles atypiques de Cartagena … Trois quartiers se distinguent clairement ! Le premier, Getsemani, est le lieu idéal afin de se poser dans un hostal … le quartier à un charme fou … Repère des routards et des « hypies » du monde entier qui cohabitent parfaitement avec les locaux … Getsemani se trouve à 5 minutes à pied du coeur historique de la ville, délimité par des remparts et des contreforts impressionnants … témoins de l’histoire chaotique de la ville ! 

En 1533, le Conquistador, 

Les quartiers « El Centro » et « San Diego » dans le centre historique, au cœur des remparts …

Les remparts qui auront protégé la ville de nombreux pirates durant plusieurs siècles. ..
La Plazza Santa Domingo

El Centro … et ses couleurs, un petit air de cuba !

Sur les remparts avec une belle vue sur le quartier de Bocagrande et ses immeubles dignes de Manhattan …
Si vous vous rendez dans le centre historique, vous les croiserez sûrement ! Des duos ou trios qui se baladent dans les rues afin de rapper au gré de leurs rencontres … Ici à gauche, Jey Movilla qui nous aura expliqué qu’ils ont monté une assos qui compte désormais 40 rappeurs qui tentent de s’entraider et de gagner un peu d’argent en rappant dans la rue …

Le quartier Getsemani …

Los Jugos Naturales con agua o leche
Plazza Trinidad … lieu paisible la journée, bien plus vivante la nuit tombée avec de nombreux artistes de rue et de street food délicieuse … A voir
La Calle San Juan et ses nombreux graffitis en parfaite harmonie avec l’architecture des lieux …

Calle de la Sierpe menant à la plazza trinidad … des graffs fabuleux y sont visibles … ici Mae semble bien petite !

Quartier de Boca Grande … 

Monumento de Los Oceanos
Nous l’aurons découvert en allant se faire une bonne sortie course à pied …

Puis est venue l’heure de prendre une lancha pour nous rendre sur Isla Grande … Minuscule île où vivent 500 locaux sans voiture, ni au courante et pour la plus part sans électricité ! Véritable déconnexion … Dans la barque, tout le monde avait un point de chute sauf Mae et moi … Étant les derniers sur l’embarcation, on a donc demandé à la lancha de nous laisser là, face à nous. Le hasard fit bien les choses car nous sommes arrivés chez Pola, et son restaurant, idéalement placé … En discutant avec elle nous avons négocié l’idée de dormir chez elle moyennant 10000 COP (2€50) … Nous avons passé deux nuits à dormir en bord de plage, un rêve !

Le Restaurant chez Pola … où on peut aussi dormir si vous le demandait ! 😛
On s’amuse avec les enfants du coin …
Ambiance Unique en fin de soirée depuis chez Pola …

Retour des pêcheurs à la nuit tombée …
Playa Libre …
José Miguel … grâce à qui nous avons pu passer une superbe journée dans ce coin privé de l’île. En effet, le spot pour faire du Snorkelling s’appelle la « Piscineta del corail » que l’on avait testé la veille en payant une lancha ..On avait repéré en face une pointe de l’île ! Naturellement, le lendemain nous avons cherché un accès et nous sommes tombés sur cette homme qui n’était autre que le concierge de la grande maison et de la belle plage que l’on avait vu la veille ! En discutant avec lui, nous lui avons demandé si nous pouvions profiter des lieux vu que le propriétaire, un riche politique colombien, propriétaire d’un grand journal, n’était pas là, il nous a de suite invité à le suivre, parfait !
La maison du riche propriétaire colombien …

Petit coin privé rien que pour nous … quelle chance !

Quand la Mer des Caraïbes n’est pas assez grande … Ici un homme qui m’a littéralement marché dessus en pleine session snorkelling 🤤🤤🤤
Virginie et Sebastien, deux marseillais qu’on a rencontré sur Isla Grande … muy sympaticos ! Hasta pronto …

L’île ne se limite pas à ses belles plages … N’hésitez pas à partir explorer ce petit coin de paradis à l’intérieur des Terres ! Vous irez ainsi à la rencontre des locaux qui vous accueilleront chaleureusement … Le dépaysement est total ! 

Bons plans à Carthagene :

  • Depuis l’aéroport le taxi pour le quartier Getsemani coûte 12 000 COP  (annoncé vous même votre prix … sinon on vous fera payer 30 000 !). C’est le quartier idéal pour vous loger …
  • Un lit en dortoir coûte entre 22 000 et 30 000 COP, nous avons négocié pour 45 000 soit 22 500 COP chacun une chambre privée avec clim dans l’hôtel  (parfaitement placé !) « Iguana Hôtel ».
  • La Cantine parfaite pour manger au milieu des locaux à des prix défiant toutes concurrences est le restaurant « El Coroncoro », tout le monde connait, n’hésitez pas à demander. Soupe + assiette copieuse 8000 COP !
El Coroncoro … le plus typique des restos
  • Pour manger le soir, l’endroit idéal est la « Plazza Trinidad », paradis de la street food …
Énormes assiettes de Patacon sur la place Trinidad

Pour aller à Isla Grande :

  • Cela vous coûtera 40 000 COP l’aller puis autant au retour … Retour qu’il vaut mieux acheter avant car sur l’île c’est plus cher ! L’achat du retour ne vous engage en rien sur la date du retour … Il vous faudra juste prévenir le matin pour qu’on vous prenne au passage … Pour info nous avions négocié à 30 000 COP l’aller et autant pour le retour mais c’était du vent … les prix sont fixes !
  • L’endroit parfait pour dormir a été chez Pola … pour 10 000 COP/personne, on a dormi dans un lit les pieds dans l’eau et on était les seuls vu que ce n’est pas un hôtel à la base … Vous trouverez pas moins cher …
  • On a testé et on déconseille la sortie bateau pour faire du snorkelling le prix était de 80 000 que l’on a négocié à 40 000 COP … On pensait que c’était un endroit isolé mais il n’en est rien ! Le spot est accessible depuis l’île moyennant 5min de nage avec votre masque et tuba ! L’épave d’avion, vestige du traffic de drogue de la bande à Pablo ne vaut pas vraiment le coup …
  • Pour manger, tout est cher sur l’île ! Le meilleur et le moins cher, c’est chez Pola (15 000 une délicieuse assiette de Polo ou Pescado)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *